Garde d’enfant : combien ça coûte ?

Crèche, nounou ou assistante maternelle, découvrez le budget nécessaire aux différents modes de garde pour vos enfants en bas âge. Selon vos revenus et votre situation familiale, vous pourrez bénéficier d’aides de l’État pour alléger les coûts.

Le coût de la place en crèche

Comment se calcule le coût de la place en crèche ?

Que vous optiez pour une place en crèche collective municipale, départementale ou d’entreprise, le coût de la garde d’enfant reste identique, à condition que la crèche perçoive une subvention de la Caisse Nationale des Allocations Familiales (CAF).

Les crèches publiques ou privées bénéficiant d’une subvention de la CAF, calculent leurs tarifs en fonction des revenus des parents et de leur situation familiale. Le coût de la place en crèche s’avère ainsi adapté pour les familles à revenus modestes, ou avec plusieurs enfants à charge.

Le tarif de garde d’enfant en crèche publique et subventionnée inclut une partie financée par la CAF, et induit une participation financière des familles. Concernant les crèches d’entreprises, la CAF subventionne, en plus de l’entreprise du salarié, afin de garantir un tarif préférentiel aux familles.

Cas pratique sur le coût d’une place en crèche

Pour un couple avec deux enfants, doté d’un revenu mensuel brut de 2.000 euros, qui souhaite faire garder son enfant 8 heures par jour, et 20 jours par mois, le budget alloué pour la crèche lui revient au maximum à 160 euros mensuels.

Cette participation financière se calcule en multipliant les ressources financières du foyer par un “taux d’effort” défini par la CAF. Autrement dit, pour calculer le taux horaire, il faut multiplier 2.000 x 0,05 (“taux d’effort” pour un couple avec deux enfants à charge) = 1 euro / heure. Puis il faut multiplier 1 euro x 8h x 20 jours = 160 euros / mois.

Plusieurs simulateurs en ligne permettent d’estimer le coût d’une garde d’enfant en crèche, notamment le site géré par la Caisse Nationale des Allocations Familiales (CAF): https://mon-enfant.fr/simuler-le-cout-en-creche

Dans le cas des crèches qui ne perçoivent pas de subvention de la CAF comme les micro-crèches, les parents peuvent obtenir une aide directe de la CAF pour la garde d’enfant, nommée Complément de libre choix du mode de garde (CMG). En fonction de vos revenus et de votre situation familiale, le CMG s’obtient selon un nombre d’heures minimales par mois.

Par exemple, pour une garde d’enfant en micro-crèche, votre enfant doit être gardé au minimum 16 heures par mois, et la tarification horaire ne doit pas excéder 10 euros par enfant gardé. Si vous êtes une famille monoparentale, le coût du Cmg est majoré de 30%.

Quel budget pour une garde d’enfant par une assistante maternelle ou une nounou ?

Calculer le salaire d’une nounou

En confiant votre enfant à une assistante maternelle agréée, ou à une nounou à domicile, vous devenez parent-employeur, et un coût minimum de 15% du salaire est à votre charge. Vous devez verser à la nounou de votre enfant une rémunération basée sur un salaire horaire minimum, obligatoirement supérieur ou égal au SMIC, soit 10,15 euros de l’heure. A ce taux horaire s’ajoute obligatoirement une indemnité d’entretien de 3,11 euros par jour et par enfant. Des indemnités pour les repas et kilométriques peuvent également se greffer.

Les aides pour une garde d’enfant chez la nounou

En choisissant d’avoir recours à une assistante maternelle agréée ou à une nounou, en garde à votre domicile ou chez elle, vous pouvez bénéficier d’une aide de la CAF qui vous permet d’amortir votre budget de garde d’enfant.

Vous devez demander auprès de votre Caisse le Complément de libre choix du mode de garde structure (CMG), qui est versé par la CAF, par le biais de Pajemploi.urssaf.fr. Selon vos revenus et votre situation familiale, la CAF verse de 177,35 euros par mois à 468,82 euros par mois.

Bénéficiez d’un crédit d’impôt pour frais de garde

Confier son enfant à une nounou ou une assistante maternelle en garde partagée peut s’avérer judicieux pour les familles imposables. L’État octroie un crédit d’impôt pour frais de garde, qui correspond à 50 % des dépenses engagées dans la limite de 2.300 € par enfant. Pour y avoir droit, les frais de garde doivent être indiqués lors de la déclaration de revenus.

Quelles aides pour la garde ponctuelle ?

Lors de gardes ponctuelles quelques jours par mois, le soir, ou le week-end, par la nounou à votre domicile, au domicile de l’assistante maternelle, ou en micro-crèche, le Complément de libre choix du mode de garde majoré (CMG) est possible. Un supplément de 10% de votre CMG est ajouté lors d’une garde de 25 heures minimum par mois la nuit, de 22h à 6h, le dimanche, et les jours fériés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.