Comment mieux vivre la séparation avec bébé ?

C’est une nouvelle page qui se tourne pour votre bébé : il ne passera plus l’intégralité de ses journées avec ses parents, mais aura l’occasion d’expérimenter de nouveaux jeux, des rencontres, des découvertes sensorielles, olfactives et gustatives. C’est très positif ! Bébé va apprendre la vie en collectivité, en dehors du cocon familial. Il sera ainsi prêt pour l’école, le moment venu.

Malgré ces aspects positifs, le vécu de l’entrée de la crèche est parfois délicat pour les parents, qui se sont beaucoup occupés de leur bébé au quotidien pendant ses premiers mois – notamment les mamans, qui bénéficient d’un congé plus long (mais pas de tout repos pour autant !). En effet, on connaît par cœur son bébé, et on peut avoir l’impression qu’on va passer à côté des prochains moments de la vie de bébé.

C’est aussi une nouvelle étape dans l’apprentissage de la parentalité qui commence : apprendre à quitter son bébé, pour mieux le retrouver, et profiter toujours plus des moments passés ensemble, en famille. C’est cela qu’il faut garder en tête dans les moments de doute et d’angoisse éventuels.

Comment se passent les premiers jours de bébé à la crèche ?

Les crèches proposent généralement la mise en place de périodes d’adaptation. Bébé y reste d’abord quelques dizaines de minutes, avec vous puis sans vous. Son temps passé à la crèche augmente petit à petit, en fonction de son ressenti et du vôtre.

Qu’il ait 2 mois et demi ou 9 mois, Bébé s’adapte généralement bien à cette mise en situation progressive. Il passe ses premiers bons moments à la crèche, et est content de vous retrouver le soir ou le midi.

Le personnel de la crèche vous posera de nombreuses questions sur les habitudes de bébé. Vous pouvez ainsi les informer de ses préférences concernant le repas et le sommeil. Vous pouvez bien entendu ramener un doudou ou un objet de la maison.

Faut-il préparer bébé avant son premier jour à la crèche ?

Il n’y a rien à faire de particulier, puisque l’adaptation se fait progressivement. Vous pouvez bien sûr parler à votre bébé de la crèche, de façon positive. Vous pouvez par exemple lui expliquer :

  • Qu’il va passer un peu de temps en dehors de la maison avec d’autres personnes que papa, maman et le reste de sa famille
  • Qu’il va rencontrer plein de nouveaux copains et copines
  • Que vous allez venir le récupérer le soir pour passer du temps avec lui
  • Qu’il aura un petit lit rien que pour lui
  • Qu’il y aura plein de personnes présentes pour le câliner

Même si bébé ne comprend pas tout, vous pouvez communiquer de cette façon de manière positive et enthousiaste afin de le rassurer.

Pour les bébés allaités, il n’est pas nécessaire de l’entraîner à prendre le biberon, sauf si cela vous rassure. Le personnel qualifié et compétent de la crèche saura très bien s’y prendre, même si c’est la première fois. En cas de difficultés, vous trouverez ensemble une solution.

Comment s’organiser pour les couches, le lait et l’alimentation ?

Chaque crèche a un mode de fonctionnement particulier qui vous sera communiqué de façon claire. Certaines fournissent les couches et les repas, d’autres non. Pour le lait, c’est souvent aux parents de l’emmener. La plupart des crèches acceptent le lait maternel, sous forme liquide ou congelé.

Il faut bien entendu prévoir systématiquement des habits de rechange, marqués au nom de l’enfant.

Mon bébé ne dort que dans les bras ou au sein, que faire ?

Cela arrive fréquemment qu’un bébé âgé de quelques mois ne parvienne pas à trouver le sommeil seul avant l’entrée en crèche. Le personnel de la crèche peut bercer les bébés, aux bras ou en poussette. Petit à petit, les auxiliaires arriveront à le faire s’endormir seul, sans le laisser pleurer des heures durant.

Comment être sûr(e) que l’on va bien s’occuper de mon bébé à la crèche ?

Le personnel présent en crèche est bien formé : en formation initiale, mais aussi en formation continue chaque année. Même le personnel sans expérience a déjà fait plusieurs mois de stages dans des structures accueillant des enfants en bas âge. Surtout, la plupart de celles et ceuix qui choisissent ce métier le font par vocation. Le nombre de bébés par adulte présent est encadré par la loi et toujours respecté.

Votre petit bout est entre de bonnes mains ! En cas de doute, communiquez. L’équipe de direction de la crèche ou tout membre du personnel saura vous écouter et vous rassurer.

Y a-t-il des bébés qui refusent catégoriquement la crèche ?

Cela arrive exceptionnellement. Dans ce cas, une période d’adaptation un peu plus longue solutionne généralement le problème. Le personnel de la crèche connaît bien ce genre de situations et met tout en œuvre pour que tout se passe de mieux en mieux au fil des jours.

Parents et personnel trouvent en général des adaptations pour que bébé se sente progressivement aussi bien en crèche qu’à la maison.

Pour en savoir plus sur les modes de garde, vous pouvez consulter nos guides « Faire garder son bébé » et « Pas de place en crèche : quelles alternatives pour faire garder bébé ? ».

Et pour aller plus loin sur le sujet, découvrez ci-dessous notre sélection d’ouvrages sur le sujet :