dme diversification alimentaire menée par enfant

La DME, ou diversification alimentaire menée par l’enfant

La DME : qu’est-ce que c’est ?

L’acronyme DME signifie Diversification Menée par l’Enfant. C’est une pratique que mettent en place certains parents auprès de leur bébé dès l’introduction d’autres aliments que le lait (généralement entre 4 et 6 mois). Le principe qui inspire son nom est simple : laisser bébé choisir librement ce qu’il mange, sans lui imposer des aliments, des textures ou des quantités particulières – en veillant bien sûr tout de même au respect de son équilibre nutritionnel.

Diversification classique et DME : quelles différences ?

Voici les 3 principales différences entre la DME et la diversification “classique” telle qu’elle est plus souvent mise en place par les parents. Avec la DME, l’enfant :

Mange directement des aliments en morceaux

Dès 4 à 6 mois, les bébés commencent habituellement à manger des aliments mixés, assez lisses, par exemple des fruits et légumes cuits. En DME, on propose d’introduire les mêmes aliments, mais sans passer par l’étape mixeur. On les présente donc tels quels à l’enfant.
Bien sûr, les bébés n’ont pas encore de bonnes capacités de déglutition et de mastication. Il faut donc absolument proposer des aliments peu dangereux à bébé, comme des légumes très bien cuits qui s’écrasent en bouche dès qu’on les introduit.

Mange plus souvent comme le reste de la famille

Au lieu de concocter ou d’acheter des petits pots spécial bébé diversifié, les parents fonctionnant en DME partagent plus volontiers le contenu de leur assiette, à condition qu’il soit bien sûr adapté à bébé. Par exemple, un bout de navet bien tendre peut être proposé à bébé, et ce même s’il a cuit avec du jus de cuisson d’une viande. Ou de la purée faite maison.

Mange la quantité qu’il veut à un instant T

En diversification classique, on tente souvent de suivre les quantités suggérées par les médecins et les livres de puériculture : 100 à 200g de purée par repas, par exemple. En DME, on propose un petit bout d’aliment à bébé. S’il apprécie, on lui en propose un autre, puis un autre, etc. On fait moins attention aux quantités, car on considère que bébé décide de lui-même les quantités qu’il souhaite manger.

Comment mettre en place la DME ?

La DME peut être mise en place au même âge que la diversification classique, soit entre 4 à 6 mois. Cependant, il est important de consulter le pédiatre avant sa mise en place. Une vigilance accrue est également de mise car à cet âge, bébé maîtrise bien la succion mais ne connait pas encore la mastication. Il faut donc bien surveiller les risques de fausse route. En effet, le réflexe nauséeux de bébé est plus fort que chez l’adulte : lorsqu’un morceau est trop gros, il le recrache le plus souvent. Pour éviter la fausse route, il faut donc :

Bien installer bébé en position assise

Sur vous ou sur un siège adapté à son tonus et à son âge.

Surveiller bébé

Rester auprès de lui durant tout le temps du repas.

Introduire progressivement des aliments plus difficiles à manger

Au début, proposez uniquement des aliments qui fondent tout de suite en bouche, tels que des légumes très cuits, sans peau. Ou des gâteaux spécialement conçus pour bébé, si possible sans sucre ajouté. Petit à petit, si bébé consomme bien ces textures, vous pourrez passer à des aliments un peu moins fondants, comme du pain (sans la mie).

Y a-t-il des contre-indications ?

La DME n’est pas une pratique qui fait l’unanimité chez les professionnels de santé et de la petite enfance. Certains pensent qu’introduire des morceaux des 6 mois, même très tendres, est trop dangereux : le rapport bénéfice-risque serait défavorable. Ils auront donc tendance à déconseiller cette pratique, quel que soit le contexte.

Il n’y a pas de contre-indications médicales “officielles” à cette pratique puisqu’elle n’est pas vraiment définie médicalement. Les contre-indications qui s’appliquent à la mise en place de la DME sont donc celles plus générales qui s’appliquent à la diversification : allergies alimentaires, problèmes de déglutition, etc.

La meilleure chose à faire est, comme toujours, de consulter votre pédiatre en cas de doutes.

Pour en savoir plus sur la DME, vous pouvez lire cet article en complément.

Un commentaire pour “La DME, ou diversification alimentaire menée par l’enfant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.