À l’approche des 12 mois, bébé arrive à un stade où l’éveil se fait plus intense et rapide. En peu de temps, il va acquérir de nombreuses facultés et son envie de découvrir le monde va évoluer à grande vitesse : son langage, ses progrès en matière de déplacement, son tempérament, l’enfant enchaîne les nouveautés les unes après les autres. Voici les différentes étapes du développement psychomoteur de l’enfant, de 12 mois à 24 mois.

L’apprentissage de la marche

Tous les enfants ne se développent pas à la même vitesse dans les différents domaines. Cependant, de 12 à 18 mois, le développement est axé généralement sur l’apprentissage de la marche et du déplacement en général. Se tenir debout et faire ses premiers pas sont les grands axes de cet âge.

Bien entendu, le déplacement au départ est un peu maladroit, l’enfant n’a pas la posture idéale et chute beaucoup. Mais en poussant et en déplaçant des objets comme des chariots ou des chaises, l’enfant s’approprie l’espace et va vers une marche stable, qu’il acquiert en moyenne vers 15 ou 16 mois. Par ailleurs, l’âge de l’apprentissage de la marche marque bien souvent les premiers essais des tout-petits sur les marches d’escaliers, qu’ils parviennent à monter mais desquelles ils ne peuvent pas descendre.

Le développement de la motricité fine

A partir de 12 mois également, l’enfant se développe au niveau de la motricité fine, en attrapant des objets entre l’index et le pouce, puis vers 15 mois, son attention se porte sur des jeux d’empilement de cubes, de briques colorées ou la découverte des puzzles. Par ailleurs c’est aux abords de cet âge que l’enfant s’intéresse aux crayons pour faire des gribouillis, aux livres desquels il aime tourner les pages et aux boites, qu’il aime ouvrir.

De la même façon qu’il s’approprie ses mouvements, l’enfant s’aperçoit à partir de 12 mois qu’il peut enlever ses chaussettes, ce qu’il prend un malin plaisir à faire. Cette période marque le développement de la créativité de l’enfant, la reconnaissance de son prénom et les bases du langage avec quelques mots courant dont « Maman » et « Papa ».

18 mois : un cap en termes de développement moteur

À 18 mois, l’enfant a développé une multitude de compétences. Il sait manger seul avec une cuillère, élargit son vocabulaire grâce au « non » et a intégré le fait qu’il peut demander certains objets même s’il ne les a pas sous les yeux, alors que jusqu’ici, il lui fallait le visuel de l’objet pour le réclamer. Les ordres simples comme « Donne » deviennent réalisables. Ces expériences sont le signe que l’enfant peut à présent penser.

Sur le plan de la motricité, l’enfant peut courir, se déplacer dans des escaliers, autant pour les monter que pour les descendre, monter et descendre d’un petit meuble, de même qu’il a appris à sauter et à marcher à reculons !

Les progrès intellectuels

Son développement intellectuel quant à lui se fait de plus en plus rapidement, puisque l’enfant peut dire environ 50 mots et en comprendre un nombre bien plus élevé, mais son plaisir se situe dans le fait de répéter des mots pour les apprendre.

Les capacités de raisonnement d’un enfant entre 18 et 24 mois sont plus aiguës : il est capable de reconnaître des membres de sa famille sur une photo et comprend des expressions qui font référence au temps qui passe, comme par exemple « Tu l’auras après, pas tout de suite », ou « Nous verrons plus tard ». Bien que ses phrases soient composées essentiellement de 2 mots comme « Veux boire », il est capable d’intégrer de vastes consignes et peut prononcer de nouvelles phrases très rapidement.

24 mois : des compétences démultipliées

Lorsqu’il arrive sur ses 24 mois, l’enfant peut courir vite et taper dans un ballon, danser au son de sa musique préférée, faire des phrases explicites en utilisant le « je », « moi », et « tu », mais aussi devenir propre et commencer à se déshabiller.

À ce stade de son développement, l’enfant voit son vocabulaire augmenter drastiquement avec l’acquisition très rapide de nouveaux mots. Sur le plan de la motricité fine, l’enfant sait à présent tenir des gros jouets ou objets dans ses mains tout en se déplaçant, et devient plus précis dans les jeux d’empilement et de puzzle.