Le terme de votre grossesse approche à grands pas et vous vous demandez de plus en plus à quoi va ressembler votre séjour de quelques jours à la maternité ? On fait pour vous le tour de la question !

Les étapes du séjour

Vous voilà presque arrivée au terme de votre grossesse. Votre conjoint/conjointe et vous avez soigneusement préparé les valises, la vôtre et celle pour votre future progéniture, mais vous vous posez encore des questions quant au séjour que vous vous apprêtez à passer en maternité.

À quelques minutes/heures de l’accouchement

La prise en charge et les examens :

Vous avez constaté l’intensification de vos dernières contractions. 5 à 10 minutes séparent les contractions les unes des autres et vous vous rendez donc à la maternité avec vos affaires. Le signal d’alarme indiquant qu’il faut partir à la maternité peut également se manifester par la perte des eaux, des contractions douloureuses ou bien une petite perte de sang. Une fois arrivée sur le lieu qui va accueillir la naissance de votre enfant, vous êtes installée sur une table d’examen pour la première auscultation par une sage-femme.

Le prétravail

Ensuite, la spécialiste qui vous a prise en charge vous conduit jusqu’en salle de « prétravail », que l’on nomme également salle de repos, en attendant la dilatation totale du col. Une fois dilatée à environ 3 ou 4 centimètres, vous êtes amenée en salle d’accouchement pour accueillir votre nouveau-né.

Après l’accouchement

La phase de surveillance

Vous venez d’accoucher, vous êtes revenue dans votre chambre. Plusieurs auscultations par des infirmières vont rythmer vos journées, afin de surveiller votre état général. La tension est régulièrement prise et, en cas d’épisiotomie durant l’accouchement, la zone est également attentivement surveillée pour vérifier tout saignement anormal ou autre problème inopiné.

Le pédiatre est également amené à venir régulièrement dans votre chambre, afin d’effectuer la pesée du bébé, faire des tests ou des examens pour vérifier l’état de santé du nourrisson.

La construction du lien

Le séjour à la maternité, c’est également le moment de réellement s’imprégner de son nouveau rôle de parents. Durant la grossesse, vous vous êtes des centaines de fois imaginés des mois plus tard, investis de votre nouvelle mission, mais la vie de parents n’aura jamais été aussi réelle qu’une fois l’accouchement passé.

Ainsi, plusieurs mamans, une fois seules dans leur lit avec leur nourrisson dans le landau à côté, se retrouvent quelque peu dépourvues, plongées dans l’inconnu. Profitez-en pour poser toutes les questions qui vous traversent l’esprit, pour apprendre à combler les besoins de votre bébé, pour vous imprégner des gestes du quotidien.

La durée du séjour en maternité

Si la durée moyenne, pour un accouchement classique et sans complications, est fixée à 3 ou 4 jours, la durée du séjour que vous allez passer au sein de la maternité dépend de plusieurs facteurs :

Vous avez eu une césarienne

Contrairement à l’accouchement classique, dit « par voie basse », l’accouchement par césarienne nécessite quelques jours supplémentaires sous surveillance du personnel médical. Ainsi, pour vérifier la cicatrisation et l’état de santé de la maman et du bébé, le duo est généralement gardé 5 à 6 jours au sein de la maternité.

Vous avez accouché de jumeaux

Vous avez donné vie non pas à un, mais à deux beaux bébés par voie basse. Si le bonheur n’en est que plus grand pour les parents, la maman et les bébés sont maintenus sous surveillance durant 5 jours, au minimum, à la maternité.

La cause ? Lors d’une grossesse gémellaire, les bébés s’avèrent souvent plus petits et chétifs à la naissance, en comparaison à une grossesse classique. Aussi, lorsque l’accouchement de jumeaux se fait par césarienne, on parle alors d’un séjour de 7 voire 8 jours en maternité.

En cas de bébé prématuré

Il arrive parfois que la grossesse se termine plus tôt que prévu. En cas de naissance prématurée, la maman et le jeune enfant sont gardés pas moins de 10 jours à la maternité. La durée et le prolongement du séjour sont alors adaptés en fonction de l’état et de l’évolution du bébé prématuré.

La présence des pères ou des conjoint(e)s

Le papa / le ou la conjoint(e) sont fortement encouragés à prendre part aux différents temps forts et grandes étapes du séjour à la maternité. De l’accouchement, aux séances d’apprentissage des premiers gestes (les premiers bains, les tétées), en passant par la reconnaissance des différents signes envoyés par bébé et des messages qu’ils véhiculent, les papas / conjoint(e)s font partie intégrante de la vie du nouveau-né et de la maman, et il est donc logique qu’ils aient une place bien au chaud à la maternité, aux côtés de la maman.

Ainsi, dans certains établissements, ils sont autorisés à dormir sur place, lorsqu’il y a l’équipement adéquat pour les accueillir dans la chambre. Pour autant, ce n’est pas toujours le cas donc, en tant que future maman, pensez à poser la question à votre maternité avant l’accouchement.

Un soutien de taille pour la maman

En tant que partenaire de vie, vous êtes l’un des meilleurs soutiens que la maman peut espérer avoir à ses côtés durant pareil moment. La fatigue et les douleurs pourront psychologiquement chambouler la nouvelle maman. Le papa ou le/la conjoint(e) peut alors offrir la meilleure aide qui soit en soutenant moralement la maman, mais également en la secondant sur la garde et les soins du bébé, lui permettant ainsi de se reposer sereinement.